l’enregistrement éthérique

« Maintenant, poursuivit-il, nous allons rappeler une autre de vos vies passées, une de celles où vous viviez en Égypte. » Nous nous élevâmes de la Terre et voyageâmes rapidement. Je fus parfaitement conscient de la Méditerranée lorsque nous passâmes au-dessus des eaux. Nous continuâmes jusqu’à Karnac et Louxor, puis, de nouveau, nous prîmes contact avec le sol.
« Soyez très attentif, me dit-il, cet enregistrement est celui d’un très ancien Temple de Louxor. Ce n’est pas l’un de ces temples dont les archéologues étudient les ruines actuellement car il est antérieur à tous ceux qui ont été découverts jusqu’ici. S’ils savaient où regarder, ils découvriraient des temples magnifiques qui sont dans un état de conservation presque parfait. »
Après m’avoir indiqué un certain endroit couvert de ruines, seuls restes visibles pour les voyageurs d’aujourd’hui, Il remplaça le spectacle par celui de l’activité imprimée dans les éthers, telle qu’elle s’était déroulée dans toute la splendeur de son originalité, bien plus magnifique que la génération présente ne peut le concevoir. Les jardins et les vergers étaient entourés de grands piliers de marbre blanc et de granit rose. La localité toute entière se mit à vivre – réelle et vibrante, et aussi tangible qu’une cité physique d’aujourd’hui. Tout était si parfaitement naturel et normal que je lui demandai comment il parvenait à rendre cette expérience aussi vivante.
« L’homme et ses créations, répondit-Il, de même que celles de la Nature, ont une contrepartie éthérique – qui s’imprime pour toujours dans l’atmosphère locale. Cette empreinte de l’activité d’un être au cours de sa vie produit à chaque instant dans son aura un enregistrement semblable à celui qui existe dans l’aura de chaque localité. Un Maître Ascensionné peut, s’Il le désire, revivifier ou faire revivre ce film des activités antérieures d’une personne, n’importe où elle se trouve, car l’empreinte sur laquelle le Maître agglutine la structure atomique se trouve toujours dans l’aura de cette personne.
« Lorsqu’un Maître réanime l’enregistrement d’une localité, il le fait toujours à l’endroit correspondant, car un tel film, revêtu à nouveau de substance, reprend la même forme, la même structure que celle qu’il avait la première fois, dans sa substance physique.
« De cette façon, il est possible à un Maître Ascensionné de représenter la structure physique et l’entourage de moments entiers dans un but utile. Lorsqu’un Être a reconquis Sa Souveraineté Divine sur toutes choses, Il peut rhabiller de substance et réanimer n’importe quel enregistrement éthérique pour l’instruction et le bénéfice de ses élèves ou d’autres personnes. Lorsqu’il opère ainsi, le résultat est aussi réel que la réalité elle-même – et les objets précipités peuvent être photographiés, maniés ou rendus physiquement tangibles aux sens physiques de ceux qui sont présents.
« Remarquez, me rappela-t-il, que vous expérimentez ces activités alors que vous êtes dans vos corps subtils, et elles ne sont pas moins réelles pour autant parce que votre corps physique n’est qu’un vêtement que vous utilisez en tant que ‘être individuel auto conscient’. Tout se passe comme si vous portiez un épais manteau dans la froide atmosphère de l’hiver et seulement un costume léger par un jour d’été très chaud. Les expériences vécues avec le costume léger n’en seraient pas moins réelles que celles vécues avec le manteau épais. J’attire votre attention sur ce point pour que vous compreniez bien les activités de la Vie à leurs différents degrés. » »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

à la loupe