départ des vénusiens

Pendant une dizaine de minutes, nous demeurâmes dans le silence et, alors, le maître président nous invita tous les trois à nous mettre à côté des sarcophages. Après avoir fait le signe du cœur et de la tête, il croisa les mains sur sa poitrine et invoqua la Présence Divine: « O Toi, Puissant Créateur de l’Univers et de tout ce qu’il contient, Nous attendons la Manifestation de Ta Grande et Bénéfique Présence! »
Une douce essence lumineuse nous enveloppa ainsi que les sarcophages, se condensant autour de nous. Brusquement, un Grand Éclair de Lumière Blanche Étincelante pénétra dans la radiation environnante, pendant trois ou quatre minutes, puis disparut graduellement. De nouveau, les corps se trouvaient dans les sarcophages. Nous étions maintenant revêtus des corps que le Maître Saint-Germain nous avait préparés et qui nous avaient permis de participer à la grande assemblée du Royal Titon. Le maître président bénit l’Assemblée, la Fraternité du Royal Titon et toute la Terre, et promit de venir nous retrouver en juillet.
Les Douze de Vénus reprirent leur position sur le cercle intérieur. Toute la montagne vibrait sous l’Action du Pouvoir formidable que manipulaient ces Êtres, et la Lumière ainsi concentrée prit la forme d’un Aigle énorme, au corps violet, avec la tête et les pattes en or. Toute la pièce s’emplit de la Lumière Blanche Étincelante, constituant l’extrémité d’une grande voie lumineuse sur laquelle les Douze Êtres Radieux retournèrent vers Vénus vers leur demeure. La vision offerte aux membres assemblés dépasse toute imagination. Lentement, l’action vibratoire fut abaissée, et une merveilleuse radiance cristalline illumina le Miroir Cosmique. Les mots « Paix et Illumination pour la Terre et pour ses habitants, bénédiction de Vénus! » se formèrent sur le miroir. Chaque membre fit le signe du cœur et de la tête, et s’inclina en signe d’acceptation de cette puissante émission. Tous défilèrent devant Lanto et reçurent des instructions personnelles pour leur service de 1931, puis se concentrèrent dans un profond silence et dans l’adoration de la Grande Lumière.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

à la loupe