visite à la vallée secrète

Le dîner fut délicieux et quand il fut terminé, notre hôte reprit la conversation interrompue et me relata plusieurs de ses expériences avec le Maître Eriel. Du point de vue humain, elles étaient remarquables, mais du point de vue de notre Divinité, tout était et est parfaitement naturel.
Tout à coup, un rayon de lumière, ou plutôt un Tube de Lumière pénétra dans la pièce et, d’après la conversation, je compris que c’était le Rayon Jumeau de mon hôte qui parlait. En dirigeant le Rayon vers moi, il dit: « Bien Aimée, permettez-moi de vous présenter le Frère que le Maître Eriel m’a demandé de Lui ramener. »
Je vis alors son Rayon Jumeau et je l’entendis aussi clairement que si elle avait été dans la pièce à côté de nous. Cette façon de communiquer est une expérience très agréable. Il est possible, en effet, de condenser de la Lumière de manière à former un tube à travers lequel le son et la vision peuvent être projetés. Il était aussi réel que le rayon d’un projecteur.
Mon hôte insista pour me garder chez lui jusqu’à notre départ pour les montagnes. Une semaine après notre rencontre, nous partîmes avant l’aube. Je vécus alors une des expériences les plus mémorables de ma vie. Tout ce qu’il m’avait dit se vérifia jusque dans les moindres détails. Notre arrivée à la Vallée Secrète fut un évènement joyeux et notre bonheur fut comblé. Je fis la connaissance du Rayon Jumeau de mon hôte et de leur fils. On me fit visiter l’ancienne demeure où tant d’étudiants avaient acquis la véritable compréhension des Lois de l’Être et avaient atteint leur Libération. Cette demeure est utilisée, ici, dans la Vallée Secrète, depuis plus de quatre mille ans.
C’était une merveilleuse sensation que de se trouver dans un endroit où la Grande Puissance Divine avait été concentrée pendant de si nombreux siècles, et dont les Maîtres Ascensionnés avaient fait un Centre pour accomplir une partie de leur Service. Un jour que je réfléchissais aux Bénédictions obtenues par les étudiants qui avaient eu le privilège de venir ici, le Maître Eriel m’adressa la parole.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

à la loupe