période d’instruction

« Je ne pourrai jamais dire ce que furent ces six semaines pour moi. Je fus surpris de constater que j’étais capable de comprendre et de me servir d’instructions si transcendantes! Bientôt, ma confiance en moi-même augmenta et tout devint encore plus facile. Ce qui semble mystérieux et inhabituel aux humains est naturel et normal pour cette prodigieuse ‘Présence Intérieure’.
« Je dus réaliser que j’étais vraiment le Fils de Dieu. Comme Fils de la Source de Tout Bien, cette Sagesse Énergie Illimitée obéissait à ma Direction Consciente, et lorsque je La dirigeai comme le fait un Maître, Elle produisait des effets instantanés. Et au fur et à mesure que grandissait ma confiance dans ma faculté de me servir de la Grande Loi, les manifestations devenaient de plus en plus rapides.
« Je suis encore émerveillé par la Sagesse et l’Amour intarissables de ce Grand Maître. Nous l’aimons avec une profonde dévotion et d’un amour plus grand qu’aucun amour pouvant unir des enfants à ses parents, car le lien d’amour qui se forme par le don de la connaissance spirituelle est éternel et bien plus profond que tout amour pouvant naître d’une expérience humaine, si beau et si fort qu’il puisse être. Souvent, Il nous disait: « Si vous voulez faire de vous-même une fontaine éternelle d’Amour Divin, le déversant partout où vos pensées se dirigent, vous deviendrez un aimant si puissant qu’il vous faudra appeler à l’aide pour distribuer tous les biens que vous aurez attirés. La paix et le calme des sentiments obtiennent la soumission du moi extérieur, mais vous devez les imposer avec autorité. »

« Un jour, après avoir fait un discours remarquable sur ‘le droit de propriété de Dieu’, il me regarda avec intensité et me proposa une promenade. Il me conduisit dans la vallée, vers l’extrémité opposée à celle par où nous étions entrés. Près du mur Sud, courant parallèlement à lui d’Est en Ouest, se trouvait une crête qui s’élevait directement du sol jusqu’à une hauteur d’environ deux mètres cinquante, et sur une longueur de soixante mètres, pour se perdre à nouveau dans le sol. Lorsque nous approchâmes, je vis que c’était une veine de quartz blanc. Le Maître Eriel s’avança vers l’endroit où la veine s’enfonçait dans le sol et, du pied, en détacha un morceau. Je vis qu’il était très riche en or. Mon amour humain pour l’or essaya de se manifester mais la ‘Présence Intérieure’ le maîtrisa instantanément. Avec un sourire, le Maître me dit: « C’est bien. Maintenant, j’ai à faire en Europe, il me faut vous quitter. »
« En continuant de sourire, il disparut. C’était la première fois qu’il me montrait ainsi l’étendue de ses pouvoirs. Et à peine était-il parti que mon fils devint visible à l’endroit exact où Eriel avait disparu. Il se réjouit de ma surprise. « Mère et moi, dit-il, pouvons transporter nos corps où nous le voulons de la même manière. Ne soyez pas surpris, c’est une loi naturelle et cela vous semble étrange parce que vous ne savez pas encore l’utiliser. Ce n’est en fait pas plus difficile ou extraordinaire que ne l’aurait été le téléphone pour des gens du moyen-âge. S’ils avaient connu la loi de sa construction, ils auraient pu s’en servir, aussi bien que nous dans ce siècle. »
« Depuis cette visite à ma famille dans la Vallée Secrète, je me suis rendu là-bas sept fois. La dernière fois que je revins dans le monde extérieur, le Maître me donna votre adresse; et je vous ai demandé de venir: Il vous invite à m’accompagner lors de mon prochain retour vers lui. » »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

à la loupe