les coffres de cristal

Nous nous dirigeâmes à l’autre bout de la pièce et là se trouvaient trois coffres de cristal contenant chacun un corps humain. Alors que je m’approchai, mon cœur s’arrêta: je venais de découvrir les formes que Lotus, mon fils et moi-même occupions dans une autre incorporation. Je les reconnus immédiatement par le corps de Lotus qui garde encore une certaine ressemblance avec ce corps, alors que ceux de mon fils et de moi-même avaient des traits bien plus réguliers que ceux de nos formes actuelles. Tous trois témoignaient d’un type parfait, rappelant celui des anciens. Ils paraissaient vivants, seulement endormis. Ils avaient des cheveux blonds ondulés et étaient revêtus d’une étoffe semblable à celle des personnages de la tapisserie. Un Maître Ascensionné n’avait qu’à poser le regard sur ces corps pour voir enregistrées chaque action accomplie dans toutes les vies précédentes. Ils servaient ainsi de miroirs, permettant le rappel des activités passées, lesquelles, pourtant, laissaient leur perfection originelle inchangée.
Chaque coffre reposait sur un large socle fait du même onyx blanc que celui sur lequel était placée la sphère lumineuse. Ces coffres avaient des couvercles de cristal non scellés, mais très soigneusement ajustés à l’intérieur d’une rainure qui en faisait le tour. Sur chaque couvercle, au centre, on voyait une étoile à sept branches. Ces emblèmes étaient en relief, comme s’ils avaient été sculptés à même le cristal.
« Ces corps, m’expliqua Saint-Germain, vous ont appartenu au cours d’une incorporation particulière, lorsque vous avez quitté la Cité d’Or pour un service spécial. Vos expériences furent terrifiantes, mais tant de Bien fut accompli au cours de ces vies qu’un Grand Etre Cosmique apparut et commanda de conserver ces formes jusqu’au moment où vous pourriez opérer leur Ascension et retourner à la Cité d’Or. Il donna toutes les indications pour leur conservation et leur préservation, et elles furent observées comme vous le voyez.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

à la loupe