l’âge d’or, l’eden

« Dans des temps anciens, l’humanité manifestait la Perfection complète. Cet état primordial de la race est mentionné comme ‘le Jardin d’Éden’, ou ‘Édom’, qui signifie ‘Sagesse Divine’. Lorsque l’humanité dirigea exclusivement, et consciemment, son attention sur le monde physique des sens, la Divine Sagesse ou Activité Omnisciente de la Conscience s’estompa, et le Plan Divin Cosmique de la Vie Individuelle fut submergé. La Perfection, et le Contrôle conscient de l’humanité sur toute forme furent oubliés et disparurent.
« L’homme devint conscient de ses sens au lieu d’être conscient de sa divinité, et il produisit ‘cela’ qui était l’objet de son attention et de sa pensée constantes. Délibérément, et consciemment, il tourna le dos au Pouvoir et à la Perfection dont le Père l’avait gratifié au commencement. Il créa ses propres expériences, marquées par la carence, les limitations, et la discorde, de tous ordres. Il s’identifia avec la partie au lieu du tout et, naturellement, l’imperfection en résulta.
« Toute imperfection dans l’humanité est le résultat du mauvais usage que fait l’individu de son Attribut Divin: le libre arbitre. Il s’oblige à vivre au milieu de ses propres créations jusqu’à ce que, par décision délibérée de l’activité extérieure de son mental, il dirige à nouveau son regard vers son Origine Royale, Dieu, la Source de Tout. Alors l’homme se rappelle ce qu’il fut et peut le redevenir à condition de diriger son regard vers son Archétype.
« Ce que vous lisez dans ces rouleaux décrit la Vie et le peuple d’il y a 70 000 ans, comme vous les avez vus récemment. Au cours de nombreuses vies qui ne vous ont pas encore été révélées, vous avez beaucoup coopéré à la production de ces enregistrements. « 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

à la loupe