le repas, salutation au divin

« Le Roi s’assit et tous attendirent en silence. Après quelques instants, le couvert apparut devant chacun. Les mets étaient servis comme par des mains invisibles: service après service, ils étaient présentés dans des récipients en cristal, ornés de joyaux, qui disparaissaient aussitôt que le plat était terminé. Finalement, le banquet le plus somptueux que connut l’Empire se termina. Un silence impressionnant s’établit: tous retenaient leur souffle, s’attendant à quelque chose d’inaccoutumé. Le Roi se leva, très calme. Il attendit quelques instants.
« Bientôt, un gobelet de cristal apparut à la droite de chacun des invités. Il était plein d’une condensation d’essence électronique et tous ceux qui en burent, quelles que soient l’ancienneté de leur Courant de Vie et la variété de leurs expériences, ne purent jamais oublier complètement le ‘Soi Intérieur Divin’. Cette protection spirituelle fut accordée à tous ceux qui furent au banquet, comme une récompense pour leur fidélité et leur loyauté envers le ‘Dieu présent en eux-mêmes’, le Roi et l’Empire. Les conseillers et tous ceux qui étaient là avaient servi sincèrement et avec constance le Bien de l’Empire et c’est en retour que cette protection spirituelle leur fut donnée.
« Chacun leva son gobelet et but au ‘Dieu Présent en lui-même’, à sa propre Flamme du Très-Haut et Unique Dieu Vivant. Les détails du banquet furent diffusés dans tout l’Empire, par une radio semblable à celle dont nous nous servons aujourd’hui. Elle n’était pas plus grande qu’une assiette, mais suffisamment puissante pour capter les nouvelles des quatre coins de la Terre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

à la loupe